Présentation

L'Ajhasse Désencruchée eit in jhournau satirique thi baille sagoule su' teurtous les sujhets qu'nout' Ajhasse jhuge inéressants. O s'peut qu'o seye de la poulitique, mé o s'peut otou qu'o seye de la gastrounomie, d'l'histouère, oub' de sport. L'Ajhasse s'intardi reun. Olé ine marie brasse-beurnée.

L'jhournau parait in cot par trimes', et quand jh'pouvons, jh'sons pas daus bus. Et jh'sons pas payés. Jhe fasons thieu par piasi et jh'enmardons teurtous thiéllés thi bouquant, thi roumiant.

Jh'avons in tiraghe papé de thieuques egzempiaires et in tiraghe pdf p'r thieu thi zou d'mandant. Olé pas la gloire, mais jh'avons dau tail par ailleurs. Nout' pu grous tiraghe, o l'at éti p'r les cantounales 20005, o m'semb'ye, gràce à la photocoupieusee dau Conseil Ghérnérau d'la Ghironde. Asthiuses p'r avoér dépensé thieuques Uros d'vous impousitions.

Aspere qu've sarez beunaisés par nous couneries jhamais méchantes.

O y at oyut daus albigeois qu'avant volut nous grapiner l'imajhination. Adon, Albertine eit dépousée t-à l'INPI, et l'Ajhasse à la Bibiotéque Nationale (ISSN 2267-0351). Asteur jh'sons beunaises, et thiéllés gran t-haïssab'yes peuvant boère in cot' à nout' santé.

 
Albertine

Libarté, Egalité, Ghigourit!

Braves ghens! Jhe sont, soe disant, dansn’in pays vour qu’o yat la liberté, le Paysdaus Droits de l’Houme. La liberté? Fan delouc! Jh’avons pu dret à reun. Te rentredans n’in lieu pubyique anvec ine cigaretteà la goule, ol é in p’tit escandale,coume quoi, les fumeurs y l’abréjhant zeuvies et y empestant les autres. Asteur, sijh’buvons in cot de bian ou de roughe, jhesont traités d’alcoolos, et jhedev’nons daus dangheureux criminels,qui accahent sur la Sécupeur la saquer au profond daucreux. Jh’peuvons pu tirer in cotde peutoère sans qu’ine estamelled’Ecoulogisses huchent àl’assassinour, thiellés foutusEcoulougisses, qu’étiant passe’ment capab’ de voere ladifférence entr’ine oueille ouine bique, mais qui s’empyissantla goule de viande à condition qu’oseye thieuqu’in d’aut’ thi tue les bestiolesà zeu pyace.Jh’avons pu l’dret de chasser la beugasseà la passée, de tend’ in tramail dans lavargne. Jhe creye ben qu’ine neut, i rentionsdans nout’ chambe peur voère si anvecnout’ bourgoese, jhe dépassons pasl’quota autorisé. Jh’aront bentout pu qu’indret:taiser nos goules! Et anvecNatura 2000 jhe seront parkésdans n’ine réserve coum des indiens, vour les ghens d’la villevinrons nous jhetter des cacahouètes.Asteur, quand jh’veyons toutthieu que jh’veyons, jh’entendonstout thieu que jh’entendons,jh’étions ben content de penser tout thieu que jh’pensons!

Ajouter un commentaire